Rechercher

Syndication

  • Flux RSS des articles
Dimanche 20 juillet 2014 7 20 /07 /Juil /2014 19:20

Chers lecteurs de Réveil Communiste, le blog entre en sommeil pour l'été, sauf imprévu. L'accès aux commentaires est provisoirement désactivé.

Vous êtes environ 200 à le fréquenter chaque jour en moyenne, mais moins en été, environ 100. Vous pourrez continuer à vous réinformer directement, notamment sur l'agression occidentale en Ukraine, en Syrie, en Palestine, et les manigances criminelles de "l'Empire" qui ne chôme pas l'été, sur les blogs qui nourrissent quotidiennement RC : 


ÇA N'EMPÊCHE PAS NICOLAS! BLOG DE JEAN LEVY

COMMUN COMMUNE (Eldiablo)

histoire et société : nouveau blog de Danielle Bleitrach

 

... et les autres sites indiqués dans la colonne de droite.

Vous pourrez y suivre aussi l'actualité politique de la sphère communiste et du front historique, et lire les textes que j'ai écrit ici dans cette rublrique :  GQ.

 

Réveil Communiste se réveillera progressivement à partir du le 21 août !

 

Je vous salue fraternellement en espérant que le recul estival nous donnera l'inspiration unitaire qu'il faudra pour lutter contre les menaces de guerres impérialistes ourdies par l'Occident, enrayer la construction de l'Europe du capital, et lancer la reconstruction du parti communiste dont les peuples du monde ont besoin.

 

GQ 20 juillet 2014

Par Réveil Communiste - Publié dans : Articles les plus lus archivés chaque semaine - Communauté : Communard toujours !
Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 juillet 2014 7 20 /07 /Juil /2014 19:10

 

Cette bibliographie n'est pas forcément le chemin d'accès le plus sûr le plus aisé ou le plus rapide à la compétence théorique, dans un domaine ou nul ne peut rêver devenir docteur. En régle générale, les textes essentiels du matérialisme historique sont ceux qui ont été écrits par des théoriciens qui ont mené de front leurs activités théoriques et politiques. A l'exception du Capital, ils sont plutôt courts. En rouge, ces bases classiques indispensables, pour aller plus vite ! Je complèterai volontiers avec vos suggestions (NDGQ), 1er juillet 2014.

 

Louis Althusser                 

Contradiction et surdétermination, in Pour Marx, Paris , 1965

L'Objet du Capital, in Lire le Capital, Paris 1967


"Idéologie et appareils idéologiques d'Etat", in Positions, Editions sociales. 1er trimestre 1976.

 

Étienne Balibar

Les concepts fondamentaux du matérialisme dialectique, in Lire Le Capital, dir. Louis Althusser, Paris 1967

Le matérialisme dialectique, article dans l'Encyclopedia Universalis

 

Walter Benjamin


"Sur le concept d'histoire" in œuvres Tome III. n°12, p.427sqq.

 

Michèle Bertrand

Le Marxisme et l'Histoire, Paris 1979

 

Marc Bloch

La société féodale, Paris 1938

L'étrange défaite, Paris 1944

 

Guy Bois

Crise du féodalisme, Paris 1976

 

Fernand Braudel

La longue durée (article de 1958), dans Écrits sur l'histoire, Paris, Flammarion

La Méditerranée au XVIème siècle, Paris 1949

 

Carl von Clausewitz,

De la Guerre, 1832

 

Michel Clouscard

l'Être et le Code, Paris 1973

Néofascisme et idéologie du désir, Paris 1973

le Capitalisme de la Séduction, Paris 1981

Critique du libéralisme libertaire, Paris 2005

 

T. Derbent

Clausewitz et la guerre populaire, Bruxelles 2004

 

Guy Debord

La société du spectacle, Paris, 1967

Œuvres cinématographiques complètes, Paris 1978

 

Denis Diderot

Le neveux de Rameau

Jacques le Fataliste

Lettre sur les Aveugles à l'usage de ceux qui voient

Entretien avec la maréchale de ***

 

Dobb et Sweezy

Du féodalisme au capitalisme


Maurice Dodds, Paul-M Sweezy et autres historiens

Du féodalisme au capitalisme : problèmes de la transition (textes d'une discussion marxiste publiés de 1950 à 1953, et contributions annexes jusqu'en 1970, publiés chez Maspéro en 1976 (deux volumes)

 

Friedrich Engels

La Guerre des paysans en Allemagne, 1874

L'Origine de la Famille et de l'État, 1884

L'Antidühring,  1878

 

Marc Ferro

Histoires de Russie et d'ailleurs, Paris 1990

 

Antonio Gramsci

Extraits des Cahiers de prison, dans Œuvres choisies, Paris Editions Sociales, 1975

textes choisis dans les Cahiers, traduits et publiés en 2011: Guerre de mouvement et guerre de position

 

Hegel

La Phénoménologie de l'Esprit, 1806 (surtout l'introduction et le premier volume)

 

Éric Hobsbawm

Interesting times, Londres, 2003 (mémoires, viennent d'être traduites en 2005 sous le titre Franc Tireur)

Bandits, Londres 1969

 

Claude Hudelot

La Longue Marche, Archives, Paris 1970

 

Aldous Huxley

Le Meilleur des Mondes

 

Roger Kiran, Thomas Kenny

Le socialisme trahi - Les causes de la chute de l'Union Soviétique, USA 2004


Dir. Georges Labica et Gérard Bensussan

Dictionnaire critique du Marxisme, Paris 1980

 

Annie Lacroix-Riz

Le choix de la défaite, Paris, 2006

 

Imre Lakatos

Histoire et méthodologie des sciences, Cambridge, 1978

 

Henri Lefèbvre

Le marxisme (QSJ) P.U.F,  Paris 1948, Paris

La vie quotidienne dans le monde moderne, 1968

 

Lénine

Ce que sont les "amis du peuple", et comment ils luttent contre les sociaux démocrates, 1894

Que Faire? 1902

Textes philosophiques, anthologie éditée à Paris en 1982 par Béatrice Longuenesse

La maladie infantile du Communisme, 1920

L'impérialisme stade suprême du capitalisme, 1916

L'État et la Révolution, 1917

Introduction de Matérialisme et Empiriocriticisme, 1908


"Les trois sources et les trois parties constitutives du marxisme", 1913, à retrouver dans

Œuvres complètes, 46 tomes, Moscou 1974 (quasi gratuit, et indispensable !)

 

Robert Linhardt

Lénine, les Paysans, Taylor, Paris 1976-2010

 

Moshé Lewin

Le siècle soviétique, 2003

 

Michael Löwy

Walter Benjamin, avertissement d'incendie. Une lecture des thèses "sur le concept d"histoire",

Paris 2001

 

Georg Lukacs

Histoire et conscience de classe,  textes des années 1920, postface de 1967

 

Jean Lojkine

L'adieu à la classe moyenne, Paris 2005

 

Domenico Losurdo

Fuir l'histoire? Essai sur l'autophobie des communistes, Urbino, 1999

Staline, Histoire et critique d'une légende noire ? Bruxelles, 2011

Critique de l'apolitisme, 2011

 

Pierre Macherey

Marx 1845. Les "thèses" sur Feuerbarch. Traduction et commentaire.

Editions Amsterdam. Poches. Paris Mars 2008.

 

Mao Tsé toung

Quatre essais philosophiques, Pékin, 1970


Karl Marx

Introduction à la Critique de l'économie politique de 1857  in Textes sur la méthode de la science économique, Karl Marx et Friedrich Engels, introduction par Lucien Sève, Paris 1974)

Introduction de 1859, in Critique de l'économie politique (1859)

Les luttes de classes en France, 1848 1850

Le Capital Livre 1 (1867), traduction classique de Roy, revue par l'auteur

Le manifeste du Parti Communiste, 1848

Misère de la philosophie, 1847

L'idéologie Allemande, 1846

Travail salarié et capital, 1864

 

Franz Mehring

Karl Marx, 1910

 

E.L. Morton

A people's history of England, Londres, 1938

 

Gérard Noiriel

Sur la "crise" de l'histoire, Paris 1996

 

Karl Popper

La société ouverte et ses ennemis, New York 1945, traduction française Paris 1979

 

Boris Porchnev

Les soulèvements populaires en France au XVIIème siècle, Moscou, 1940, traduction française 1963

 

Jacques Rancière

Les noms de l'histoire, Paris 1992

 

David Ricardo

Principes de l'économie politique et de l'impôt, Londres, 1817

 

Geoffrey Roberts

Stalin's wars, London, 2010

 

Jean Jacques Rousseau

Discours sur l'origine de l'inégalité parmi les hommes, Paris 1751

Le contrat social, Paris 1762

L'Emile, ou l'éducation, Paris, 1762

 

Lucien Sève

La philosophie marxiste, Paris 1976 Editions sociales, chapitre 3 "le matérialisme historique"

Marx et nous, Paris 2004, La découverte

 

Adam Smith

De la Richesse des Nations, Édinbourg, 1776

 

Edgar Snow

Red Star over China (étoile rouge sur la Chine), Londres 1937

 

Spinoza

Traité Théologico-politique, Amsterdam 1670

 

Staline

Principes du Léninisme, Moscou, 1924

Le matérialisme dialectique et le matérialisme historique, in Histoire du Parti communiste (bolchevik) de l'URSS, Moscou 1938

Discours radiodiffusé du 3 juillet 1941, in Œuvres choisies, 2 (Paris 1982)

Anarchisme ou socialisme? 1907

 

Edward Thompson

The Making of the english Working Class (la formation de la classe ouvrière anglaise)

Londres, 1963

 

Ivan Segré

Le manteau de Spinoza, Paris 2014

 

Jean Pierre Vernant

Mythe et pensée chez les Grecs, Paris 1965

 

Pierre Vilar

Une histoire en construction, approche marxiste et problématiques conjoncturelles, Paris 1982

 

Michel Vovelle

Idéologie et mentalité, Paris, 1982

 

Slavoj Zizek

Mao, seigneur marxiste du désordre, en introduction au recueil de texte de Mao De la pratique, de la contradiction, Paris 2008

 

Lien vers le conte rendu de lecture sur Réveil Communiste
 

Et pour finir le lien vers un article sur Bouveresse, et d'autres liens sur Réveil Communiste vers Ginzburg, Rancière, Noiriel


Jacques Bouveresse ignore l'histoire!

 

Remerciements à Olivier Imbert

Par Réveil Communiste - Publié dans : GQ - Communauté : Communard toujours !
Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 juillet 2014 7 20 /07 /Juil /2014 18:40

Documents de Gilles Questiaux publiés sur Réveil Communiste depuis septembre 2013 (presque tous). A lire comme des éléments proposés pour la stratégie d'un parti communiste français à venir, qui serait le parti révolutionnaire démocratique des exploités.

 

Euroboycott :

 

Tract euroboycott de Réveil Communiste, libre diffusion

Vidéo : Intervention de Gilles Questiaux au meeting du 26 avril 2014

Réponses et conclusions des intervenants au meeting du 26 avril 2014

Euro boycott : réponses à objections (augmenté)

Commentaire de Réveil Communiste sur les résultats de l’élection du « parlement européen » du 25 mai 2014

 Le résultat de Mélenchon aux présidentielles, analysé en mai 2012, toujours d'actu

 

 

Front historique :


Révolution, terreur rouge et tyrannie (augmenté)

Pourquoi il n'y a pas eu de génocide en Ukraine en 1932-33 

 

Manifeste :


Le mouvement révolutionnaire et les lois du mouvement historique

Manifeste pour un réveil révolutionnaire des exploités (mai 2014)

Une autocritique de la ligne de Réveil Communiste depuis 4 ans

 

Théorie :


Problèmes du communisme organisé (3) : la productivité

Problèmes du communisme organisé (2) : l'oubli de la révolution

Problèmes du communisme organisé (1) : la sclérose des cadres

 

Etc . ...


Après les municipales : contre le populisme de droite, pour un programme populaire communiste

Danse de guerre médiatique-terroriste, de Kiev à Kunming 

Rumeurs contre l'Éducation Nationale. Soyons pédagos mais pas trop !

Une fois pour toute le communisme, c'est quoi? (à jour 8 février 2014)

La destruction des partis communistes par le haut, et comment y remédier, ou la fin du centralisme démocratique (avec une note explicative)

l'antisémitisme, nain politique et piège symbolique, ou comment désamorcer la lutte des classes (actualisé 10 janvier 2014)

Juifs et musulmans ne sont plus des opprimés

A critiquer les imbéciles on le devient soi-même. Sur un nouveau gauchisme.

La politique étrangère de la France, de Sarkozy à Hollande, quels changements? (augmenté)

Hypothèse sur la fonction contre-révolutionnaire de l'homophobie

Comment expliquer le rôle nouveau des médias, instrumentalisés par le camp rebelle dans la guerre de Syrie?

Par Réveil Communiste - Publié dans : GQ - Communauté : Communard toujours !
Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 juillet 2014 7 20 /07 /Juil /2014 18:26
Pour juger précisément des responsabilités dans l'affaire du vol MH 17 abattu en Ukraine le 17 juillet avec 298 personnes à bord, on ne dispose pas encore d'informations factuelles fiables (le 20 juillet 2014). Mais on peut affirmer sans trop de risque de se tromper que si les rebelles du Donbass disposaient d'armes antiaériennes en capacité d'abattre un avion volant à haute altitude, on le saurait, on nous l'aurait dit, ne serait-ce que pour discréditer le seul pays susceptible de leur fournir, la Russie. Et l'on aurait demandé aux compagnies aériennes d'éviter la zone de guerre. Leur possession par l'armée ukrainienne est par contre parfaitement établie.

On peut déjà être sûr que la collecte des faits apportera des informations supplémentaires, et également désinformation, mensonges et falsifications. Mais l'impérialisme manquant d'imagination, sa signification politique est déjà claire.

La disparition du vol Kuala Lumpur - Beijing le 8 mars, puis la destruction du vol Amsterdam - Kuala Lumpur le 17 juillet font penser aux attentats aveugles perpétrés en Italie en 1980 par les réseaux "Gladio" et "Stay Behind" de l'OTAN, liés aux néofascistes. Il s'agissait d'intimidation politique à l'échelle du gouvernement d'un grand pays. On dirait que les services occidentaux sont maintenant passés à l'organisation de provocations à l'échelle globale.

Comme dans un mauvais film avec Schwarzeneger ou Stalone au casting, les ennemis de l'Occident sont cruels et inhumains, mais heureusement ils sont tellement stupides qu'ils commettent toujours les atrocités nécessaires, au moment opportun, pour autoriser contre eux le déchainement des justiciers américains. L'affaire du Boeing malaysien qui vient d'être abattu en Ukraine fait furieusement penser à l'attaque chimique attribuée par l'Occident et ses alliés islamistes à l'armée de Bachar Al Assad, sans le moindre début d'enquête, le 23 août 2013. Il fait aussi penser à l'autre avion malaysien. Le hasard existe mais la CIA aussi, et ses messages d'intimidation.

La provocation sanglante et obscène qui vient d'avoir lieu au dessus de la zone rebelle en Ukraine a la signature et le profil des néonazis et des voyous sans scrupules, et sûrs de l'impunité, qui ont saisi le pouvoir à Kiev (voir l'affaire des snipers de la place Maidan, où ils ont tiré sur leur propres partisans pour déstabiliser le gouvernement ukrainien de l'époque). Il ne faut pas oublier que dans les milieux nationalistes ukrainiens en exil en Occident la culture nazie au sens originel, avec son goût pervers de la violence, de la cruauté, et du mensonge cynique a persisté sans solution de continuité depuis 1945, sous la protection des services américains et anglais. Et ce sont ces gens qu'ils ont placé au pouvoir en Ukraine.

La destruction du vol MH 17 et l'assassinat de ses 298 passagers et membres d'équipage est certainement une provocation organisée par des éléments liés au pouvoir ukrainien, qui ont montré ce dont ils étaient capables à Odessa, le 2 mai dernier, en faisant brûler vif dans maison des syndicats plus de quarante adversaires politiques (ou cent, le bilan n'a pas été établi faute d'enquête), communistes et autres. L'implication directe des Américains est aussi possible dans une tentative aventureuse de discréditer et d'isoler la Russie. Le camp gouvernemental dispose du matériel pour le faire, contrairement aux rebelles, de la mentalité criminelle et de la motivation. L'armée ukrainienne a d'ailleurs déjà abattu par erreur un avion de ligne russe en 2001. L'autre possibilité technique, une action des Russes, n'aurait aucun sens politique. C'est pourtant la pilule que l'administration Obama tente de faire avaller au monde. 
C'est une réédition du coup de l'attaque au gaz sarin en Syrie, l'an dernier. Mais il s'agit aussi d'un crime contre la paix au moment où les impérialistes occidentaux commencent à se demander s'il ne faut pas déclencher maintenant, profitant de leur avance en terme de puissance et de préparation militaires, une guerre préventive contre leur rivaux potentiels, la Russie et la Chine, pour conserver une prééminence qui est compromise à court terme sur le plan économique. D'ailleurs cette guerre d'un nouveau type, où les médias sont l'un des terrains principaux, est déjà commencée.
Il faudra garder en mémoire cette situation globale, face aux "preuves" fabriquées contre les rebelles du Donbass ou carrément contre les Russes qui seront assénées dans les médias "mainstream" au cours de l'été. Il est significatif et inquiétant que le média "Libération" dont la servilité à l'impérialisme est proverbiale tente de discréditer l'idée d'une erreur de tir des rebelles, de manière à attribuer la destruction de l'avion directement à la volonté des Russes.  C'est bien la Russie qui est visée, non seulement ses partisans en Ukraine. Et je pense que l'avion a été abattu par les forces armées ukrainiennes dans cet objectif. 
Il va falloir se mobiliser réellement pour la défense de la paix, sans se tromper d'adversaire : en Ukraine ou à Gaza, les responsables ultimes des massacres se trouvent à Washington, et ici, en Europe.

 

GQ, 19 juillet 2014

 

PS : l'avion transportant Vladimir Poutine de retour d'Amérique latine étant passé au point de l'explosion 30 minutes après on ne peut pas exclure non plus une tentative d'assassinat, et il s'agit en tout cas d'un geste intimidation directe ad hominem.

 

Lire aussi : Danse de guerre médiatique-terroriste, de Kiev à Kunming (et Donetsk)

Par Réveil Communiste - Publié dans : GQ - Communauté : Communard toujours !
Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 juillet 2014 7 20 /07 /Juil /2014 17:26

Envoyé par Gilbert Rémond :

 

Textes cités en référence : Le Manifeste du front populaire de libération de l’Ukraine et CGT cheminots Chartres, le 10 juillet 2014 LETTRE OUVERTE à Mr André CHASSAIGNE député Front de Gauche

 

Les partisans de Novorossia ne sont pas des séparatistes comme l'on décidé Kiev et ses souteneurs. Ils le disent, l'écrivent, mais parmi les soutiens de L'euro-Maidan nul ne veut les entendre. Ils viennent  pourtant d'adopter un manifeste et de créer un Front populaire de libération de l'Ukraine qui dément leurs assertions les plus têtues.

 En effet pour qui sait lire et accepte de le faire en toute honnêteté il apparaît d'évidence que ce front n'est pas celui de militants pro-russes comme  nous le dit à longueur de journée, presse et classe politique. Il s'adresse à tous les habitants de l'Ukraine, aux Roumains, aux Bulgares, aux Russes, aux Polonais, aux mécontents du premier Maidan comme à ceux qui protestent et s'arment contre les putschistes du nouveau gouvernement issue de l’insurrection fasciste.

Il s'agit là d'un événement politique important car pour la première fois à l'Est, depuis la chute de l'URSS, tout un peuple riche de sa mémoire, se soulève contre les ingérences impérialistes et les oligarques qui leur ouvrent le pays pour prélever leur part du pillage. Comme nous le disons depuis quelques temps, ces événements ont un parfum qui évoque la Commune de Paris.

Ce manifeste vient à point nommé pour casser toutes les images trop éloignées de la réalité diffusées par nos médias. Il annonce l'entrée d'une deuxième phase de la révolution ukrainienne en démontrant l'échec de la révolution de Maidan, sa récupération, mieux son détournement par ceux contre qui elle était déclenchée puisque par un contre coup que n'avaient pas prévus les militants anti-corruption, elle renforçait le pouvoir des oligarques.

Ce manifeste déclare une république sociale populaire comme forme de l'organisation politique de la société qui devra s'occuper et développer les intérêts du peuple sur le plan spirituel, intellectuel, social, et physique. Elle le fera  en lui assurant par des organes élus, des représentants directs. Elle lui assurera aux frais de l'état, les soins médicaux, l'éducation, la retraite, la sécurité sociale. Interdisant le système des oligarchies elle autorisera la propriété privée tout en l'encadrant de sorte que les grandes fortunes et leurs capacités d’investissement soient sous le contrôle de la société au travers de l'État qui sera détenteur du capital ainsi que de toutes les entreprises stratégiques.

 Enfin ce manifeste explique les méthodes de lutte qu'il emploiera, c'est-à-dire les structures qu'il compte mettre en place pour réaliser son programme, les alliances qu'il veut nouer, les populations à qui il s'adresse, le contexte politique dans lequel se déploient ses propositions. Il traduit aussi l'opposition déterminée que les peuples d'Ukraine opposent au pouvoir libéral-fasciste, s'adressant à tous ceux que soutiennent des idéaux d'égalité, de démocratie et de justice sociale. Loin de s'enfermer dans une vision nationaliste de leur combat, il conclut par un appel à la solidarité internationale porté par la conviction qu'ensemble, nous tous,  vaincrons. 

C'est porté par cet esprits que les mineurs du Donbass s'adressent, forts de leurs combats présent et passés, aux travailleurs d'Europe pour leur expliquer le sens de leur lutte, sachant que les médias de ces pays faussent ou font silence sur les faits qui les concernent. La réalité qui est la leur est simple à dire et simple à comprendre. "Nous mineurs, nous écrivent-ils, nous sommes obligés de nous battre avec nos armes pour défendre notre vie, pour survivre". Cette vérité est crue, elle ne cherche pas a séduire ou a tromper, elle dit sans détour ce qu'avaient dit avant eux les communards face aux versaillais, les républicains espagnols face au franquistes, les juifs du ghetto de Varsovie face aux divisions SS venues les exterminer. Elle qualifie des hommes en état de légitime défense qui n'ont plus rien à perdre et défendent plus que leur dignité, le droit à vivre sur leur terre. Ils se retrouvent soixante dix ans après face aux partisans de Bandera, sans illusions sur le sort qu'ils leur réservent. 

D'ailleurs ils complètent cette information en expliquant que la situation du Donbass prend l'allure d'une véritable guerre entre le peuple et les oligarques soutenus par l'UE et les États -Unis. Il leur faut donc se battre pour leur terre, un fusil à la main, pour leur vie et celle de leurs proches. Ils demandent notre aide pour briser le bastion du fascisme Ukrainien. Ils nous rappellent que comme hier avec l'Espagne ce combat nous concerne. Il nous est commun. Sur le terrain, les forces du commandant Strelkov prennent l'avantage et progressent. Cette semaine deux chasseurs de l'armée Ukrainienne ont été abattus par la défense aérienne. C'est alors que se produit un incident qui prend immédiatement une portée internationale : la destruction d'un avion de ligne par un missile. Sans attendre, le camp impérialiste accuse. Les terroristes séparatistes d'abord, les Russes ensuite. Devant leur unanime empressement à désigner un coupable, ne devrait-on pas commencer par se poser une question de bon sens. A qui profite le crime? 

L'indécence de leur propagande, agressive et belliqueuse ne doit cependant pas nous faire perdre de vue l'essentiel. En effet, comme nous l'avons déjà dit, la notion de commun fait retour sur la scène politique et s'impose de nouveau comme exigence citoyenne. Les auteurs du manifeste, pressés par l'actualité, répondent dans le concret à leur situation. Ils rejoignent en cela le souci exprimé par Christian Maurel dans un article publié pour rendre compte de la nôtre où il demandait que cette notion devienne "un principe politique guidant un processus de co-activité démocratique instituant des communs inexplorables». Ce dernier nous remettait la tête à l'endroit après des années d'illusions électoralistes aux effets ravageurs, en nous rappelant à bon escient que nous ne sommes pas et n'avons jamais été en démocratie, n'en déplaise aux guignols de la révolution citoyenne, mais dans ce que Rousseau  appelait déjà une "aristocratie élective" qui dérive chaque jour un peu plus vers une "aristocratie héréditaire oligarchique" où l'appareil d'État se reproduit sociologiquement dans la même classe, la bourgeoise possédante, grâce a un système "d'alternance unique" pour reprendre l'expression de Jean-Claude Michéa. 

Le peuple le comprend et se détourne à chaque élection un peu plus de ce système de fausses apparences. Démotivé, il délaisse un pouvoir électoral vide de substance démocratique. Ploutocratie et oligarchie ne sont pas des réalités qui nous sont étrangères. Elles existent aussi chez nous, chaque jour plus évidentes, mais ne sont pas nommées. Intuitivement les classes populaires le comprennent. Elles comprennent que dans leur situation, dans ce système, elles n'ont pas voix au chapitre.  Ils restent toutefois pour elles à savoir comment en sortir sans tomber dans le fascisme ou le chaos, comment éviter le règne de la loi du plus fort, où "l'homme est un loup pour l'homme"! C'est alors qu'un authentique parti communiste serait nécessaire, pour les guider dans ces temps de transition, ces temps qui comme le disait Gramsci où l'ancien n'est pas mort et où le nouveau tarde à venir, ces temps où peuvent tout aussi bien se glisser de fatales et monstrueuses alternatives. 

L'abstention des classes populaires est  devenue un fait politique. Le FN s’installe et progresse un peu plus à chaque élection. Pour autant le point de bascule ne se fait pas. Les abstentionnistes ne sont pas aspirés par ce point de focalisation que les médias affectionnent. Ils le sont encore moins par la gauche radicale. Selon le jugement sévère porté par le sociologue Thierry Blin, cette dernière est condamnée à disparaître dans les ossuaires du XXème siècle, si elle ne se résout pas à réviser ses options idéologiques. Il estime en effet qu' "écartelée entre une identité ouvrière, populaire de plus en plus lointaine, une frappante conversion à un gauchisme culturel apôtre de la libération individuelle qui ne parle qu'à ceux qui ont les moyens de la réaliser et une indécision criante sur ce que l'on doit conserver de l'État nation, la gauche radicale à aujourd'hui des allures de spectre informe". Empêtrée dans ses ambiguïtés à l'égard des institutions,  le flou de ses alliances, les contradictions  de son programme et les conflits de ses dirigeants, elle a définitivement perdu sa crédibilité auprès des classes populaires. 

Malgré un lourd climat d'incertitude, résultant des compromissions entretenues par la gauche avec le pouvoir et le capital, malgré la disparition du parti de référence passé armes et bagages aux valeurs de cette gauche et de l'Europe, sa figure de proue, quand ce n'est pas à celles du libéral- fascisme qui s'affirme au dépend du droit des peuples a disposer d'eux-mêmes, les classes populaires résistent et prennent en charge l'intérêt de tous. C'est le cas de deux conflits majeurs, qui se sont déroulés sur la dernière période, en France ceux de la SNCF et de la SNCM.

Si le manifeste du Front populaire de libération de l'Ukraine propose le passage sous le contrôle de la société des secteurs et industries stratégiques, en France le gouvernement de Hollande se désengage de ces responsabilités en la matière, au profit du privé et de nos oligarchies bien françaises, les multinationales des services, les Bouygues, Veolia, Chargeurs Réunis et consort. C'est dans ce contexte que la CGT cheminots engageait une lutte d'intérêt national, pour la défense du service publique, suivie plus tard pour les mêmes raisons par les marins de la SNCM. Tout de suite c'est l'hallali contre les grévistes. Une démocratie représentée par 6% de l'électorat aux dernières élections adopte une loi qui de fait brade un bien de la nation aux intérêts privés comme cela avait été fait précédemment avec la SNCM mise depuis en liquidation par incurie et sans doute cupidité de ses actionnaires. Il suffit à vingt sept députés de voter le texte du gouvernement pour permettre ce forfait. Oui dans ce qui se donne pour une démocratie, vingt sept députés peuvent décider de spolier la nation en la privant d'un service public ayant des implications stratégiques. 

Une question alors se pose sur le contenu de cette démocratie. Qui lui en donne les meilleurs agrégats? Les 27 députés qui cautionnent un plan de démantèlement ou les centaines de grévistes qui partout en France dans leurs assemblées défendaient un bien de la nation qu'elle leur avait confié et qu’ils ont en charge de faire fonctionner? C'est de cet argument dont il est question dans la lettre qu'adressent les cheminots du dépôt de Chartres au député du front de Gauche André Chassaigne à qui ils rappellent leur combat et le sens de celui qu'un élu du peuple devrait donner au sien. L’attitude André Chassaigne est significative de l'état de la gauche qu'il dit représenter et défendre.  

Elle donne à comprendre le hiatus qui existe dorénavant entre cette gauche et les catégories populaires dont elle avait jadis les suffrages, qu'elle perd aujourd'hui pour s'en être trop éloignée. Jadis un communiste allait à l'assemblée pour représenter les classes populaires, défendre leurs revendications, dénoncer la politique gouvernementale au service des monopoles, faire des propositions d'alternatives à cette politique, mais pas pour accompagner cette politique en proposant des amendements cache-sexe ou en laissant passer ces lois par abstention, ce qui n'est qu'une autre façon de dire qu'on les approuve. 

Comme cela se passe l'Est, les travailleurs d'ici comprennent qu'ils n'ont plus rien à attendre des partis institutionnels. Ils prennent en main leurs luttes parce qu’ils savent d'expérience que rien ne leur sera accordé par les voies de la parlotte parlementaire ou du dialogue social. C'est ce qu'ils disent en se mettant en grève, ou en refusant la conférence  sociale avec le MEDEF et son représentant gouvernemental. C'est aussi ce que dit au nom de ses camarades le secrétaire des cheminots CGT du dépôt de Chartres quand il écrit à André Chassaigne: 

"Monsieur le député, il faut choisir son camp, les cheminots dans la grève l'ont fait, mais il semblerait qu'ils aient été bien seuls... Monsieur le député, sachez pour finir, que le combat des cheminots - et nous sommes entièrement déterminés à le continuer - aura au moins permis un éclaircissement politique qui aura des répercussions incalculables sur le long terme et votre position "douteuse"- à moins que vous ne portiez les amendements de l'UNSA qui n'appelait pas à la grève- y contribue clairement". 

C'est aussi ce qu'écrit Danielle Bleitrach dans son blog, en s'indignant devant la ligne défendue par la direction du PCF et de l'Humanité au sujet de ce qui se passe en Ukraine  " C'est là le pire de ce parti qui crève et fait crever des générations entières des meilleurs combattants de la France pour n'avoir pas voulu affronter cette question et à cause de cela n'avoir plus d'autre perspective que de conserver un petit patrimoine d'élus, plus aucune vision internationale, plus aucune place dans le monde, à la remorque du PS puisque le socialisme est devenu une entreprise impossible. 

Mais comme elle le dit aussi "l'être humain est ainsi fait que toutes les petites histoires se substituent à la grande histoire, celle justement où un peuple transforme la réalité insupportable, invente une issue, une révolution". Je ne vous étonnerai pas en vous disant qu'existe une mémoire qui telle les braises, couve jusqu’à ce que quelques vents viennent la réveiller pour lui inspirer des travaux de forge, car ainsi que l'écrivait Robert Linhardt dans son magnifique livre, l'Établi "rien ne se perd, rien ne s'oublie dans la mémoire indéfiniment brassée de la classe ouvrière".  

Chacun nous dit dans son langage, et à partir de son expérience, les uns parce qu'ils défendent leur vie et celle de leur poches, les autres, l'intérêt général et le bien de la nation, ce que Marx  appelait de ses vœux pour secouer le vieux monde: "prolétaires de tout les pays unissez vous !"

 

Gilbert Rémond

 

 

Par Réveil Communiste - Publié dans : Réseaux communistes - Communauté : Communard toujours !
Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 juillet 2014 7 20 /07 /Juil /2014 15:01

 

Vol MH 17 : un crime contre la paix mondiale (20/07/2014 publié dans : GQ )
Pour juger précisément des responsabilités dans l'affaire du vol MH 17 abattu en Ukraine le 17 juillet avec 298 personnes à bord, on ne dispose pas encore d'information factuelles fiables (le 19 ...

Russie : 10 questions à Kiev au sujet de la catastrophe aérienne du 17 juillet (20/07/2014 publié dans : Ukraine )
Lu sur le blog de Danielle Bleitrach : 1. Immédiatement après la tragédie, les autorités ukrainiennes, bien sûr, ont accusé les forces d’autodéfense. Sur quoi fondez-vous ces accusations ? 2. Kiev ...

MH17 par Jacques Sapir (ou l'on montre qu'un tir provenant du coté des insurgés est pratiquement exclu) (20/07/2014 publié dans : Ukraine )
Lu sur le blog de Danielle Bleitrach : 19 juillet 2014 Par Jacques Sapir La destruction du vol MH17 de la Malaysian Airlines le 17 juillet a suscité une intense et justifiée émotion. Les ...

Assurés de l'appui occidental, les nazis de Kiev sont sûrs de l'impunité (19/07/2014 )
Sur le blog de Danielle Bleitrach : le message d’un Russe aux Occidentaux.STATUT DE GRIGORI NIKOLAIEV Le message d’un Russe aux Occidentaux. Il m’a demandé de le traduire. Lisez-le, et allez vous ...

Donbass : La propagande médiatique, l’Humanité et les communistes par Danielle Bleitrach (19/07/2014 publié dans : CE QUE DIT LA PRESSE )
Sur son blog : 18 juil Cette expédition à Castres et à Albi a été épuisante, le voyage avec un long détour par Toulouse, puis des réunions passionnées et passionnantes, la confrontation au ...

la position du Donbass : nous ne possédons pas de lance missile correspondant. (pendant l'enquête, les atrocités de l'armée ukrainienne continuent) (19/07/2014 publié dans : Ukraine )
sur le blog de Danielle Bleitrach : La République populaire de Donetsk annonce vouloir déclarer une trêve réciproque de 2-4 jours enquêter sur la perte de l’avion, selon le vice-premier ministre ...

 

Et pour mémoire  :

Le Manifeste du front populaire de libération de l’Ukraine (17/07/2014 publié dans : Ukraine )
Lu sur le blog de Jean Lévy , origine, Blog d'Olivier Berruyer Je vous propose aujourd’hui la traduction exclusive d’un document fort intéressant, Le Manifeste du front populaire de libération de ...

Par Réveil Communiste - Publié dans : Ukraine - Communauté : Communard toujours !
Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 juillet 2014 7 20 /07 /Juil /2014 13:21

Lu sur le blog de Danielle Bleitrach :

 

1. Immédiatement après la tragédie, les autorités ukrainiennes, bien sûr, ont accusé les forces d’autodéfense. Sur quoi fondez-vous ces accusations ?

 

2. Kiev peut-il expliquer en détail comment il utilise le système de missiles Buk dans la zone de conflit ? Et pourquoi, en premier lieu, ces systèmes ont été déployées là puisque les forces d’autodéfense n’ont pas d’ avions ?

 

3. Pourquoi les autorités ukrainiennes ne font-elles rien pour mettre en place une Commission internationale ? Quand est-ce que la Commission commencera ses travaux ?

 

4. Les forces armées ukrainiennes sont-elles disposées à laisser les enquêteurs internationaux examiner l’inventaire de leurs missiles air-air et sol-air, y compris ceux utilisés dans les systèmes SAM ?

 

5. La Commission aura-t-elle accès à des données de surveillance internationales - provenant de sources fiables - en ce qui concerne les mouvements d’avions militaires ukrainiens le jour de la tragédie ?

 

6. Pourquoi les contrôleurs du trafic aérien ukrainien ont-ils laissé l’avion de s’écarter de la voie normale vers le Nord, vers la zone de "opérations antiterroristes" ?

 

7. Pourquoi l’espace aérien au-dessus de la zone de guerre n’avait pas été fermé aux vols civils, et surtout pourquoi la région n’était pas entièrement couverte par les radars de navigation ?

 

8. Quels sont les commentaires officiels de Kiev sur le rapport apparu dans les médias sociaux, vraisemblablement d’un contrôleur de la circulation aérienne espagnole qui travaille en Ukraine, sur le fait qu’il y avait deux avions militaires ukrainiens volant près du Boeing 777 sur le territoire ukrainien ?

 

9. Pourquoi le Service de sécurité de l’Ukraine a-t-il commencé à travailler avec les enregistrements des communications entre les contrôleurs aériens et l’équipage du Boeing ukrainien et des données des systèmes de stockage de radar ukrainien sans attendre les enquêteurs internationaux ?

 

10. Quelles leçons l’Ukraine a-t-elle tiré d’un incident similaire en 2001, lorsqu’un Tu-154 russe s’est écrasé dans la mer Noire ? Les autorités ukrainiennes ont nié toute implication des forces armées ukrainiennes, jusqu’à ce qu’une preuve concluante ait prouvé la culpabilité de Kiev.

 

Les questions ont été envoyées aux autorités ukrainiennes par le vice-premier ministre du défense russe Anatoly Antonov.

 
Par Réveil Communiste - Publié dans : Ukraine - Communauté : Communard toujours !
Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 juillet 2014 7 20 /07 /Juil /2014 12:42

Sur el Diablo :

 

PCP01

La défaite des nazis lors de la 2ème guerre mondiale vient d’être célébrée. Ce fut le plus grand carnage de l’histoire de l’humanité jamais perpétré. Plus de 50 millions de morts. Une guerre menée depuis l’Europe jusqu’en Extrême-Orient, mais avec les territoires de l’Union soviétique comme témoins des batailles décisives les plus intenses. Le peuple soviétique et sa glorieuse armée rouge ont apporté une contribution déterminante – d’un coût de plus de 20 millions de morts – à la défaite des hordes nazies. Et pour cela, tous les peuples à travers le monde en seront éternellement reconnaissants.

 

La seconde guerre mondiale est inséparable de la grande crise du capitalisme qui s’est déclarée en 1929 et qui a porté les nazis au pouvoir en Allemagne. Cependant, le fascisme-nazisme n’était pas un acte purement irrationnel. Partout, sa mission historique était d’écraser le mouvement ouvrier et populaire et d’imposer la domination de classe par la violence et la terreur. Et ainsi d’obtenir le soutien actif et solidaire de la grande majorité des classes dominantes d’Europe. Pour les nazis, il était autant question de gagner un "espace vital" chargé de faire prospérer les grands monopoles allemands que d’introniser Hitler au pouvoir. Cet objectif fondamental a poussé à la conquête et la colonisation des territoires de l’URSS, qui devaient à la fois garantir les ressources et la force de travail slave en abondance.

 

La fin de la seconde guerre mondiale, avec la défaite du capitalisme européen le plus violent et de ses secteurs terroristes, apporta d’importantes victoires pour les peuples, dans les domaines politiques, économiques et sociaux. Même dans les pays libérés du fascisme, mais restés dans un système capitaliste, la nouvelle corrélation des forces mondiales installa ce qui devait être nommé "l’État Social". Aujourd’hui, on nous dirait que cela n’est pas soutenable, car "il n’y a pas assez d’argent". Mais l’argent existait, même dans une Europe détruite par six années de guerre. Car la question n’est pas "d’avoir de l’argent", mais de savoir qui le détient et comment il est dépensé.

 

Avec la reconstitution déterminée des forces du grand capital – et l’Union européenne, instrument de l’agressivité de classe et de domination nationale –, les peuples européens souffrent de la destruction de leurs réalisations d’après-guerre. Et par la main des États-Unis et de l’Union européenne, de la réapparition du fascisme. Quels que soient les arrangements de la propagande du régime, la vérité est que les fascistes ukrainiens ont conquis les corridors du pouvoir par la violence et les coups, et, naturellement, par la main des États-Unis et de l’Union européenne. Ce ne sont pas des fascistes recyclés, mais bien des fascistes qui sont fiers de leur passé de combattants dans les rangs nazis, et du massacre de milliers de personnes (en agissant au sein de l’armée nazie ou par eux-mêmes), qu’il s’agisse de communistes ou de soviétiques, mais aussi de juifs, de polonais ou autres. Cela n’est pas seulement du passé. Le massacre du 2 mai 2014 à Odessa fut un acte intentionnel : les troupes de choc fascistes ont mis le feu à la maison des syndicats, où s’étaient réfugiés des dizaines de personnes qui venaient de participer à une manifestation contre la violence dans un lieu proche ; lorsque les incendiaires arrivèrent, les réfugiés furent attaqués et ceux qui tentaient de s’échapper de l’immeuble furent frappés et tués. Des dizaines de morts, dont de nombreux brûlés vifs en ont résulté. Tout comme dans les années trente, cette même violence fasciste est porteuse d’un objectif de classe : imposer au peuple ukrainien martyre, les politiques des États-Unis et de l’Europe, piller (encore plus) les richesses de l’Ukraine, la transformer en une terre d’esclavage (encore plus) et en faire une base pour déclencher de nouvelles guerres impérialistes.

 

 

La Commission européenne, présidée par Durão Barroso, hôte de cet infâme sommet, est le sommet des mensonges et de la guerre en Irak. L’Union européenne est aujourd’hui le principal agent de l’appauvrissement des peuples européens, et le promoteur de la guerre et du fascisme. En Europe et dans le monde, le grand capital qui commande l’UE, souhaite un nouveau « Lebensraum ». Leur défaite est une tâche urgente.

 

Jorge Cadima,

membre du département international du Parti Communiste Portugais.

 

SOURCE

Par Réveil Communiste - Publié dans : Front historique - Communauté : Parti Communiste Français
Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 juillet 2014 7 20 /07 /Juil /2014 12:32

http://fdata.over-blog.net/1/30/57/63/avatar-blog-1011820533-tmpphpzXI8Vh.jpeg

 

Contenus Titres

Visiteurs

Accueil Réveil Communiste 1 606
Page Une fois pour toutes, le communisme c'est quoi? - Réveil Communiste 248
Article MANIFESTATION contre la guerre en UKRAINE à Paris samedi 5 juillet… 216
Mobile MANIFESTATION contre la guerre en UKRAINE à Paris samedi 5 juillet… 181
Article Merci monsieur Chassaigne, la clarté est faite ! - Réveil Communiste 93
Article Annie Lacroix Riz : CLICHÉS OU VÉRITÉS SUR LA PREMIÈRE GUERRE… 86
Article Entretien avec Frédéric Pichon : l’Occident s’est complètement trompé… 70
Article Annie Lacroix-Riz répond à l'historien trotskyste Jean Jacques Marie,… 50
Mobile Réveil Communiste 47
Article Le Donbass : le premier soulèvement populaire post-soviétique -… 46
Article Matérialisme historique, une bibliographie en progrès - Réveil… 46
Article Danielle Bleitrach : son témoignage Vénissieux, ne pas laisser le… 42
Article A propos du fétichisme du vote, par JC Delaunay - Réveil Communiste 42
Article 3, 4, 5 juilet : à Paris et à Vénissieux, initiatives de soutien au… 41
Article Problèmes du communisme organisé (1) : la sclérose des cadres -… 40
Article Le manteau de Spinoza. Pour une éthique hors la Loi ! - Réveil… 38
Article Danse de guerre médiatique-terroriste, de Kiev à Kunming - Réveil… 38
Article Première Interview de Igor Strelkov, après le retrait des forces… 37
Article Productivité et socialisme réel : une réponse, sur le cas de la RDA -… 37
Article Réveil Communiste - Liste des derniers articles parus sur… 35
Article A propos du fétichisme du vote - Réveil Communiste 34
Article Un Espace Marx Lyonnais? ou un espace du vide? - Réveil Communiste 33
Page Le matérialisme historique, théorie marxiste de l’histoire 1 - Réveil… 32
Article Vidéos envoyées par des Amis de l'URSS - Réveil Communiste 32
Article Pierre RHABI, l'imposture : il séduit de la gauche au ....MEDEF! (un… 32
Article Guy Hocquenghem : lettre ouverte à ceux qui sont passé du col Mao au… 32
Article Vol MH 17 : un crime contre la paix mondiale - Réveil Communiste 32
Article Pourquoi il n'y a pas eu de génocide en Ukraine en 1932-33 - Réveil… 31
Article A bas la Junte US / CIA de Kiev, écrasons les fascistes, les troupes… 30
Article La majorité des citoyens des ex-républiques soviétiques regrettent… 30
Par Réveil Communiste - Publié dans : Articles les plus lus archivés chaque semaine - Communauté : Parti Communiste Français
Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 juillet 2014 7 20 /07 /Juil /2014 12:07

Par Jean Lévy sur son blog :

Le pouvoir PS dans la lignée de ses prédécesseurs

 

CE QUE SARKOZY N’AVAIT PAS OSE FAIRE EN 2008-2009

LORS DE LA PRECEDENTE AGRESSION D’ISRAËL CONTRE LE PEUPLE DE GAZA...

HOLLANDE INTERDIT

LE DROIT  DE MANIFESTER !

 

par Jean LEVY

 

Le PS au pouvoir  a un long savoir faire en matière de répression.

 

Déjà, en mars 1940, - c’est « la drôle de guerre » - le ministre socialiste de la Justice institue la peine de mort pour les communistes, incarcérés, pourchassés, réduits à la clandestinité.

Le prétexte invoqué, c’est leur refus de condamner « le pacte  germano-soviétique » signé entre Moscou et Berlin en août 39, qui permit à l’URSS de gagner deux ans avant que la Wehrmacht ne l’envahisse, délais qui permit à l’Armée rouge de résister d’abord et de vaincre l’Allemagne ensuite.

Victoire décisive pour notre propre libération.

 

Puis, le 10 juillet 1940, la grande majorité des députés et des sénateurs socialistes votent les pleins pouvoirs à Pétain consacrant l’assassinat de la République.

 

Après guerre, le Parti socialiste collabore à tous les gouvernements, (quand il ne les dirige pas lui-même, tel Guy Mollet), qui mènent une guerre coloniale de Madagascar à l’Algérie, en passant par l’Indochine.

Parallèlement, ses ministres s’illustrent dans la répression sociale à l’encontre des militants ouvriers qui défendent par la grève les conditions de vie des masses populaires. Chacun se souvient du ministre de l’Intérieur des années 1947-48, Jules Moch, créateur des CRS qu’il lâche sur les travailleurs.

Faut-il rappeler le rôle de François Mitterrand, ministre de l’intérieur, puis de la Justice du gouvernement Guy Mollet durant la guerre d’Algérie : il refusera la grâce, dans plus de 80% des cas, aux militants du FLN condamnés à mort. 45 seront guillotinés, dont le patriote communiste, Fernand Yveton, et s’opposera toujours, étant président de la République, à la réhabilitation de Maurice Audin,  torturé et assassiné par l’Armée française.

 

François Hollande et de son gouvernement sont donc dans la lignée de ses prédécesseurs en faisant interdire à Paris une manifestation de solidarité envers le peuple palestinien occupé par Israël, Etat raciste et colonialiste, enfant chéri de l’impérialisme occidental, qui subit à nouveau l’agression de son armée à Gaza afin d’y réduire la résistance populaire.  

 

François Hollande montre ainsi la constance du Part socialiste dans sa connivence avec les forces colonialistes –le voyage actuel du président en Françafrique confirme son style « impérial » - sa solidarité prioritaire avec l’Etat d’israël, dont contrairement au général de Gaulle, et même à Jacques Chirac, il épouse fidèlement la cause.

Qui, aujourd’hui dans ces conditions, pourrait s’entendre – y compris sur le plan électoral - avec un tel parti, de tels politiciens,  qui s’identifient ainsi aux forces de guerre et de répression des mouvements populaires ?

Par Réveil Communiste - Publié dans : Qu'est-ce que la "gauche" ? - Communauté : Communard toujours !
Voir les 0 commentaires

Présentation

Qui sommes-nous?

Réveil Communiste : qui sommes nous? (17/07/2013)
Réveil Communiste : blog animé par des membres du PCF remettant en cause l'évolution générale postcommuniste de la ligne depuis le congrès de Martigues (2000). Initialement fondé en septembre 2007 ...

Animateur principal depuis février 2010 : Gilles Questiaux.

NB : la publication d'un texte sur Réveil Communiste ne signifie ni toujours ni intégralement l'approbation de son contenu.

Recommander

sur le web

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés